Dmitri PRIGOV

Né à Moscou en 1940, poète, écrivain, dramaturge, peintre et sculpteur, Prigov est l’un des fondateurs et principaux idéologues du Conceptualisme russe. Ses poèmes, critiques impitoyables de l’idéologie soviétique, sont diffusés en samizdat et publiés à l’étranger, ce qui lui vaut des ennuis avec les autorités. En 1986, il est brièvement interné en asile psychiatrique, mais une campagne de soutien obtient sa libération. Auteur de nombreux recueils, de romans et d’essais, ainsi que de divers « happenings », ses lectures-spectacles attirent toujours un public nombreux. Ses œuvres plastiques sont exposées dans divers musées et galeries. Il a joué dans un certain nombre de films. Sa production poétique (plus de 30 000 poèmes aujourd’hui) s’organise en cycles dont un des plus célèbres est L’Apothéose du Flic. En France, ses poèmes ont été publiés dans des revues et anthologies. Un recueil bilingue à tirage limité, Les Fauves de la vie (Amga-LRS) est paru à Paris en 1994. Prigov est lauréat du Prix Pouchkine 1993. Il est traduit dans plus d’une dizaine de langues. Dmitri Prigov vit et travaille à Moscou.

A paraître
Dmitri Prigov, Moscou est ce qu’elle est aux éditions Caractères en mars 2005