Rencontre avec l’écrivain Sergueï Lebedev: L’année de la comète (éd. Verdier)

Nous avons le plaisir de vous inviter à une rencontre avec l’écrivain Sergueï Lebedev, auteur de L’Année de la comète paru en mars 2016 aux éditions Verdier et avec la traductrice Luba Jurgenson.

Présentation de l’éditeur
Si l’on retrouve dans ce roman un procédé cher à Lebedev, l’enquête, c’est surtout la chronique familiale qui est au centre du récit. L’apparition de la comète, qui invite le narrateur à interroger la vie de ses proches, est vue surtout à travers l’histoire de la grand-mère Tania qui en a été le témoin dans son enfance.
La grande histoire ne se laisse approcher que par l’écriture et ne montre jamais sa face monumentale. Au travers de l’intime et de l’infime – maison, école, datcha – se dessinent cependant les vecteurs essentiels qui ont orienté la vie quotidienne et intérieure des Soviétiques pendant la période de transition.
l_annee_de_la_comete-168x264Lebedev a cherché à donner place au vacillement identitaire de toute une génération – la sienne – et à comprendre les mécanismes des mutations qui ont accompagné son entrée dans la vie consciente, mais aussi les pièges politiques qui guettaient la Russie à ce moment-là. Pressentant que le réel possède un double fond, le narrateur se livre à une exploration des replis de l’existence qui, après l’avoir conduit au bord du danger extrême, lui livrera les clés pour comprendre son destin et sa propre personne.

Sergueï Lebedev, né en 1981, vit à Moscou où il travaille comme journaliste. Il a participé à plusieurs expéditions géologiques vers le nord de la Russie, au cours desquelles il a découvert des vestiges de camps du Goulag. Cette rencontre avec les traces de la terreur stalinienne a nourri sa création littéraire. La Limite de l’oubli, son premier roman est également paru chez Verdier en janvier 2014.

Nous avions reçu Sergueï Lebedev à l’occasion de la publication de La limite de l’oubli. Le podcast de la rencontre est disponible ici

SERGEI LEBEDEV

De Sergueï Lebedev, né en 1981, L’Année de la comète est le deuxième roman traduit en français. On y suit la vie d’un garçon franchissant le seuil de l’adolescence à la veille de l’effondrement du monde qui l’a vu naître et grandir. Et ce monde, quel est-il ? Le paradis des travailleurs ou l’empire du mal ? En tout cas, un empire des signes – que le héros cherche à interpréter. Les objets, les êtres qui l’entourent portent tous des ­séquelles de cataclysmes, mais les uns et les autres se dérobent à l’interrogation. Insatiable, le narrateur – enfant, puis adolescent – cherche, se méfie de tout, voit un sens caché derrière chaque manifestation du quotidien le plus banal. Une quête obsessionnelle, parfois exaspérante, qui aboutit à la découverte du Grand Mensonge, mais aussi à l’intuition que l’histoire est en marche, que la comète s’approche… Sous nos yeux, un papillon est en train de sortir de sa chrysalide, sans que l’on sache s’il y parviendra.
Le Monde, 21 avril 2016, par Elena Balzamo

Entrée libre dans la limite des places disponibles