Frolova_slider

Concert: Elena Frolova chante Marina Tsvétaeva

Nous sommes heureux de vous inviter à un concert d’Elena Frolova, qui sera consacré à Marina Tsvetaeva.

Elena Frolova est une compositrice, poétesse et interprète russe, née en 1969 à Riga.

Dans ses albums, elle interprète des textes de grands poètes russes (Marina Tsvetaïeva, Anna Akhmatova, Joseph Brodsky, Leonid Goubanov, Serge Essenine, Michel Kouzmine, Anna Barkova, Dmitry Strotsev, Sophia Parnok) aussi bien que des chants religieux traditionnels et des compositions personnelles.

Merci de réserver vos places par mail à l’adresse info@librairieduglobe.com ou par téléphone au 0142773636
Participation au frais – 15 euro / 12 евро (Tarif réduit pour les adhérents des Amis de la Librairie du Globe et du Club de chanson d’auteur parisien.)

La voix d’Elena Frolova fait partie intégrante de la chanson russe et mondiale. Artiste inclassable, elle suit quand même plusieurs grandes lignes directrices: la poésie, classique et moderne, l’innovation musicale, les traditions du folklore et des couplets mystiques russes, tout en restant ouverte aux mélodies et aux rythmes des autres pays et des autres peuples.

11258755_617622191706766_1347748328_o

La carrière d’Elena Frolova auteur compositeur de chansons a commencé en 1988 au festival Soviétique National de Talinn. La puissance et l’originalité de son talent ont tout de suite été reconnues par des très grands de la chanson poétique russe, comme Sergei Nikitine, Elena Kambourova, Veronika Dolina, Dmitri Sukharev. Le poète et chanteur Andrei Anpilov écrivait :  » Dès la première ligne on a ressenti presque physiquement un talent aigu, très rare -vocal bien sûr, mais surtout, spirituel.

Un talent dont on ne sentait pas les limites, le  » plafond « . Je n’oublierai jamais l’une de ces chansons où Elena d’un couplet à l’autre faisait toujours monter l’intensité, libérant toujours plus d’énergie. Au moment où elle avait clairement atteint la limite, et où il était, semblait-il, impossible d’aller plus loin, Elena a fait comme un bond dans un espace parallèle, mystérieusement inaccessible, avec la légèreté d’un oiseau. C’était de la magie.  »

Elena Frolova consacre une partie importante de son travail à la chanson d’après des textes poétiques du « siècle d’agent « russe. Marina Tsvétaeva, Alexandre Blok , Anna Akhmatova, Andrei Bely, Osip Mandelstamm, Sofia Parnok, Arséniy Tarkovsky, mais aussi de poètes qui ont été les grands continuateurs de ceux-là : Iosif Brodsky et Léonid Goubanov. Une poésie de ce niveau se prête très rarement, voire exceptionnellement à une expression chantée. L’art d’Elena Frolova correspond justement à ce cas extrêmement rare et exceptionnel. Son interprétation musicale de textes complexes et riches de profondeurs nous frappent par leur audace, leur force et leur précision.  » Ce n’est même pas tant une sensibilité au mot qu’une sensibilité à ce qui va par delà les mots  » (V. Guénine). Ces recueils de chants – poèmes, parmi lesquels celui qu’elle consacre à Tsvétaeva sera particulièrement remarqué, l’ont rendue très célèbre dans les cercles d’amateurs de poésie et de chanson poétique d’auteur.

Lire la suite sur le site d’Elena Frolova: http://frolova.golos.de/press_release_fr.htm