goulagSLIDE

Rencontre avec Luba Jurgenson et Elisabeth Anstett autour du Gardien de camp, tatouage et dessins du Goulag de Dantsig Baldaev

Dantsig Baldaev, auteur des trois volumes Russian Criminal Tattoo Encyclopaedia recensant l’ensemble des types de tatouages répandus dans le milieu criminel ainsi que leur signification, retranscrit dans son dernier ouvrage à paraître en octobre 2013 l’univers du Goulag.

Edités partiellement ou repris ponctuellement dans de nombreuses publications, les dessins de Dantsig Baldaev sont connus (notamment dans une édition anglaise). C’est cependant la première fois que le Gardien de camp, tatouages et dessins du Goulag est présenté au public dans son intégralité dans le respect des planches originales composées et ornées par l’auteur. La présente édition comporte ainsi une version française des dessins de Baldaev ainsi qu’un facsimile de l’original russe de l’Album.

A travers ses dessins de tatouages collectés dans les prisons et les camps et ses vignettes à l’humour noir élaborés entre 1949 et 1989, Baldaev donne à voir le fonctionnement quotidien des camps soviétiques dont il a été témoin en tant qu’ancien officier du Ministère de l’Intérieur soviétique et gardien de prison. Cet album est complété par un appareil critique de textes éclaircissant le travail de l’auteur.

Baldaev-Couverture-1mLuba Jurgenson et Elisabeth Anstett, qui ont dirigé la publication de l’album, seront avec nous pour débattre de cet art particulier et de la description qu’il fait de l’histoire sombre des Goulags.

« Notre propos ne vise pas à en faire l’apologie, mais bien à donner les moyens d’en comprendre la portée et l’intérêt », Elisabeth Anstett et Luba Jurgenson (Gardien de camp, tatouages et dessins du Goulag).

« Le travail de Dantsig Baldaev nous rappelle ainsi que les territoires infâmes que furent ceux du Goulag prirent leur place dans une géographie plus globale de la violence, produite par l’Etat soviétique à travers différents conflits armés », Elisabeth Anstett (Gardien de camp, tatouages et dessins du Goulag).

« L’album frappe par la violence de son propos mais également par la richesse et la précision des dessins de l’auteur. (…) Le caractère clandestin de son élaboration, tout autant que l’époque à laquelle ce travail de graphisme et d’écriture a été réalisé confère à l’ensemble une dimension inégalée », A-Lire.Info.

Les livres :

Dantsig Baldaev, Gardien de camp, tatouages et dessins du Goulag, traduit du russe par Luba Jurgenson, publié sous la direction de Luba Jurgenson et Elisabeth Anstett, Ed. des Syrtes, 2013,  74 p., ISBN 978-2-940523-02-3

Entrée libre