Rencontre avec les auteurs

Rencontre avec Marc Crépin et Véronika Dorman

Nous sommes heureux de vous convier à une rencontre avec Marc Crépin à l’occasion de la parution de son dernier ouvrage Métamorphoses de la Russie depuis 1953 aux éditions ateliers Henry Dougier, et Veronika Dorman pour son livre Amnésie russe 1917-2017 aux éditions du Cerf

—————————————————————————————————————————-

« Métamorphoses de la Russie depuis 1953″
aux éditions ateliers Henry Dougier

Présentation de l’éditeur:

De la mort de Staline à la crise de l’Ukraine, quelles mutations tangibles a connues la Russie depuis un demi-siècle ?

Effondrement de l’URSS, coups d’Etat, égarements économiques, annexion de la Crimée… 12 témoins racontent et décryptent cette période-clé qu’ils ont vécue et parfois même orchestrée. Député, colonel du KGB, ancien président de la Géorgie, cosmonaute ou même l’arrière-petit-fils de Léon Tolstoï, ils nous livrent leurs joies et leurs déceptions, pris entre les chimères du communisme et les illusions du libéralisme.

Quelques mots sur l’auteur :

Marc Crépin est journaliste, spécialiste des questions internationales. Depuis 2012, il couvre l’actualité en Russie et en Europe de l’Est. Il a notamment été nommé correspondant à Moscou pour les chaînes de Radio France pendant quatre ans, après l’avoir été à Washington et à Rome. Marc Crépin a aussi été directeur de la rédaction de France Culture/France Musique et de la rédaction de France Info.

—————————————————————————————————————————-

Amnésie russe 1917-2017 aux éditions du Cerf

Présentation de l’éditeur:

Un siècle après la révolution d’Octobre, ce livre offre un voyage au coeur du souvenir totalitaire.
Celui d’une fille de l’émigration à travers un pays imaginaire. Celui d’une écrivainjournaliste au sein d’un peuple déchiré. Une plongée dans le trou noir de l’URSS. Une immersion au coeur de la Russie réelle, balançant entre amnésie et hypermnésie.

De la place de la Loubianka à Moscou, où le FSB a remplacé le KGB, au monastère des Solovki, le premier camp du Goulag redevenu un haut lieu spirituel, de l’insubmersible momie de Lénine sous les murs du Kremlin à la canonisation des Romanov par l’Église orthodoxe, des faucilles et marteaux qui continuent d’orner les immeubles où ont vécu les héros soviétiques aux inscriptions discrètes rappelant qui y a été raflé, de la mainmise inexorable de Poutine au culte revenant de Staline, voici les non-lieux de la mémoire russe.

Un livre fulgurant, féroce et fervent, pour dire qu’il n’est pas d’anniversaire pour les impossibles nostalgies.

Quelques mots sur l’auteur :

Véronika Dorman est journaliste à Libération, spécialiste Russie-espace post soviétique.