Visuel_Polenov

Vassili Polenov, Chevalier de la beauté

Texte de Tatiana Mojenok-Ninin

Les jeunes Russes apprennent à aimer leur pays, leur histoire, leur nature non seulement avec les poésies de Pouchkine et les romans de Dostoïevski ou Tolstoï, mais aussi avec les toiles de Repine et de Polenov.

Polenov pour les Russes, c’est comme Delacroix ou Millet pour les Français.

Peintre du XIXe siècle célèbre en Russie, Vassili Polenov puise en France une source d’inspiration considérable. Imprégné de culture occidentale, il parcourt l’Europe avec Ilia Repine, et il est particulièrement enchanté par Paris et la Normandie, en pleine période impressionniste. Son œuvre se diversifie : peinture historique, de genre, de paysage, marine, portrait… Ses amis le surnomment « le Français », un véritable compliment.
Méconnu en France, cet « Européen russe » nous est aujourd’hui présenté grâce à l’association Vassili Polenov dont l’aspiration est de le faire connaître hors des frontières.
Avec Tatiana Mojenok-Ninin, que nous avions reçu pour son précédent ouvrage consacré aux Les peintres russes à la découverte de la Normandie au XIXe siècle, titre malheureusement épuisé, nous découvrons en profondeur la vie et l’œuvre de ce grand peintre, pour qui l’art devait être à la fois exigeant et accessible au plus grand nombre, et célébrer la beauté du monde.

Entrée libre

Née à Saint-Pétersbourg, Tatiana Mojenok Ninin vit et travaille à Paris depuis 1993. Diplômée de la faculté d’histoire de la prestigieuse Université de Saint-Pétersbourg et conférencière au musée de l’Ermitage, elle a reçu une bourse du Gouvernement Français pour poursuivre ses études à l’Ecole du Louvre et à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sa thèse de doctorat, Les peintres réalistes russes en France (1860-1900), soutenue en 1999, est éditée par les « Publications de la Sorbonne ». Tatiana Mojenok Ninin a publié des articles dans les catalogues des expositions de l’art russe du Musée d’Orsay (2005) et du Musée départemental breton de Quimper (2006) ainsi que dans de nombreux magazines et revues spécialisés en France et en Russie. Elle a également
participé à l’organisation d’expositions au Musée d’Orsay à Paris, au Musée des Beaux-Arts de Nice, et donné des conférences dans les mêmes villes.
Elle est l’auteur du livre Les peintres russes à la découverte de la Normandie au XIXe siècle, Coédition A.S.P.V./ Editions point de vues, 2010.