Podcast: Rencontre avec Véronique Lossky: Marina Tsvetaeva, Poésie lyrique, 1912-1941

Rencontre enregistrée le 4 juin 2015 à la Librairie du Globe

A l’occasion de la parution de Marina Tsvetaeva, Poésie lyrique, 1912-1941. Edition, préface et traduction de Véronique Lossky, suivi d’un essai de Tatiana Victoroff: «Rythme, sens, sonorité. Tsvetaeva en français». Edition bilingue. Editions des Syrtes, 2015

Présentation de l’éditeur:
Ce livre propose une nouvelle traduction des oeuvres poétiques de Marina Tsvetaeva (1892-1941), dont la plupart n’ont jamais paru en français.

Nous avons cherché à réaliser une présentation aussi complète que possible de sa création lyrique de maturité, depuis le moment où elle a quitté son pays en 1922 pour passer en exil dix-sept années de création, et jusqu’à sa mort en 1941, au retour dans son pays. Nous avons écarté les grands poèmes narratifs épiques et folkloriques ainsi que la dramaturgie, afin de préserver ici une unité de genre. Et nous avons privilégié l’ordre chronologique, suivant en cela son propre désir.

Elle écrivait en effet à un ami et futur biographe : « La chronologie est mon bâton de pèlerin. » Il s’agit donc d’une collection qui recherche l’exhaustivité. Les deux premières parties sont un choix d’auteur, tandis que les autres rassemblent la totalité des publications éparpillées dans les périodiques russes de l’époque, ainsi que les textes inédits, retrouvés depuis et publiés à titre posthume. Les « Poèmes à la Tchécoslovaquie » sont placés un peu en rupture avec la chronologie en fin de volume. Les parties sont d’inégale longueur pour des raisons biographiques.

Nous avons cherché à rendre en français les aspirations à la transcendance de Tsvetaeva. Sa thématique est souvent ardue et les prouesses techniques difficiles à rendre en traduction. La lecture des poèmes demande donc un effort conscient de la part du lecteur. Mais nous espérons que cet ouvrage lui procurera le bonheur esthétique, souvent évoqué par Tsvetaeva dans ses écrits sur sa propre création.

Véronique Lossky, professeur de littérature russe à Paris IV, est spécialiste des poètes russes, notamment de Marina Tsvetaeva.