LA LIVRAISON EST OFFERTE en France

Carte blanche à André Markowicz – Saison 2. Rencontre 2: l'Idiot de Fiodor Dostoïevski

Carte blanche à André Markowicz – Saison 2. Rencontre 2 : l’Idiot de Fiodor Dostoïevski rencontre enregistrée le 14 novembre 2013 [powerpress] A la suite de l’introduction qu’André Markowicz nous a faite de la littérature russe au printemps dernier, nous avons le grand plaisir d’accueillir une nouvelle fois l’écrivain, traducteur et homme de théâtre pour un deuxième cycle de rencontres consacré aux cinq grands romans de Dostoïevski. André Markowicz, lauréat du prix de traduction Nelly Sashs 2012, nous aidera à entrer dans le monde particulier de l’auteur prolixe qu’a été Dostoïevski, et notamment de son œuvre L’idiot, devenue aujourd’hui un classique. L’idiot, ce roman de cinq cents pages écrit en trois semaines en 1867, est à la fois une histoire d’amour de deux hommes   que tout oppose pour une même femme, une tragédie biblique, et un drame entrecoupé d’apologues.
« Quand on traduit ce roman, on s’aperçoit que, sans cesse, par des adverbes (par exemple), Dostoïevski met en doute ce qu’il vient de dire. Mais à un moment quelque chose devient clair, et c’est le chaos total », André Markowicz dans sa conversation avec Julie Birmant sur sa traduction de L’idiot, remue.net.