Livraison France offerte à partir de 80€ d'achat

Jeudi 12 janvier 2012 à 19h30: Présentation du spectacle Mon Pouchkine de Marina Tsvetaïeva mise en scène de Guy Freixe

Présentation du spectacle du théâtre du frêne Mon Pouchkine de Marina Tsvetaïeva en présence du metteur en scène Guy Freixe et de la comédienne Antonia BOSCODu 13 au 21 janvier 2012 au Lavoir Moderne Parisien "Un hommage à la poésie où se déploie une langue riche, lyrique, pleine d’humour et de grandeur d’âme. Marina Tsvetaïeva y évoque les souvenirs de la Russie de son enfance. Elle témoigne dans ce texte de l’ambition de la poésie d’habiter véritablement le monde." Un texte actuellement introuvable dans l'attente d'une réédition annoncée chez Actes Sud en 2012... Texte : Marina TSVETAÏEVA Traduction : André Markowicz aux Editions Clémence Hiver Mise en scène : Guy FREIXE Lumières : Philippe SÉON 2 interprètes : Antonia BOSCO (comédienne et chanteuse mezzo-soprano), et Damien Lehman (pianiste) Spectacle tout public Coproduction Maison de la Poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines, avec le soutien du Printemps des Poètes "Marina Tsvetaïeva nous parle dans ce texte d’une rencontre décisive : celle de Pouchkine, du nom Pouchkine, du poète Pouchkine, de l’oeuvre de Pouchkine qui la fait naître en poésie. Elle fait revivre ainsi, d’une manière toute proustienne, les souvenirs de la Russie de son enfance. Elle évoque tout d’abord la Statue-Pouchkine, but de ses promenades quotidienne à l’âge de 3 ans ; la découverte bouleversante à 6 ans de l’opéra Eugène Onéguine, qui déterminera à jamais ses passions amoureuses ; l’ivresse ressentie à la lecture des premiers poèmes lus à la dérobée dans l’armoire rouge de la chambre de sa mère. ; enfin, le besoin d’écrire en filiation directe avec celui qui l’initia au « vers, le seul espace qu’en nous jamais ne fermera l’adieu."   Ce texte est un hommage à la poésie, à ses pouvoirs, ses brûlures, ses quêtes secrètes. Marina, plus qu’ailleurs, y déploie une langue riche, lyrique, pleine d’humour aussi et de grandeur d’âme. Par ce mouvement de réappropriation de l’enfance, elle témoigne de l’ambition de la poésie d’habiter véritablement le monde. La musique de Tchaïkovski, Prokofiev, Rachmaninov, Chostakovitch, interprétée au piano par Damien Lehman, accompagnera et sollicitera ces réminiscences. Quant aux parties chantées, elles viendront transposer l’intensité lyrique de la poésie de Marina Tsvetaïeva. Guy Freixe metteur en scène"