Livraison France offerte à partir de 80€ d'achat

LIRE EN FETE 2007

le 19 et le 20 octobre à La LIBRARIE DU GLOBE 67 BD BEAUMARCHAIS 75003 PARIS

Le 19 octobre – à partir de 20 heures Une Ville, une œuvre Nuit autour d’un samovar : Les Hauts de MoscouAutour d’un samovar, La librairie du Globe propose la lecture d’extraits du roman de Vassili Axionov “Les Hauts de Moscou” (titre original Mokva kva kva) à paraître à l’automne 2007 chez Actes Sud. Situé dans un des sept gratte-ciels soviétiques de Moscou, le nouveau roman de Vassili Axionov est une satire décapante de la société russe des années 1950, truffée de clins d’œil à son œuvre. La lecture aura lieu à La Librairie du Globe simultanément dans la langue originale (au rez-de-chaussée) et dans la traduction française (au sous-sol) par des comédiens, traducteurs, lecteurs pour cette soirée sur le thème de Moscou, Capitale littéraire.Avec : Vassili Axionov (sous réserve)
Il étudie d’abord la médecine, puis se consacre à l’écriture de romans. Il y dépeint une jeunesse russe recherchant la liberté du corps et de l’esprit, c’est-à-dire sous des dehors contraires à l’imagerie officielle soviétique. En 1980, il est déchu de la nationalité russe et expulsé. Il arrive à Washington, où il enseigne la littérature sans se prononcer comme dissident. En 1989, il revient en Russie pour une visite, puis publie « Une Saga moscovite », où il décrit la vie tragique et parfois burlesque d’une famille de médecins sous Staline. Il a aussi publié « Le doux style nouveau », « Oranges du Maroc », « Lumineuse césarienne », « A la Voltaire». Il est le fils d’Evguenia S. Guinzburg, déportée à la Kolyma en 1937 et auteur du Vertige et du Ciel de la Kolyma.
Le 20 octobre, rencontre avec Andreï Kourkov Samedi 20 à 17h Structure(s) partenaire(s) : Association France-Oural, PRIX RUSSOPHONIE Descriptif : Rencontre avec l’écrivain russophone ukrainien Andreï Kourkov.Autour d’un Samovar, lecture d’extraits de l’oeuvre d’Andreï Kourkov en russe et en traduction française.
Né à Saint-Pétersbourg en 1961 dans une famille communiste, il vit dès sa petite enfance à Kiev. Son premier roman paraît en 1991 à Kiev, deux semaines avant la chute de l’Union Soviétique. C’est son roman Le Pingouin, paru en France en 2000 et traduit dans le monde entier, qui lui le fait connaître à un très large public. Cette année, Andreï Kourkov est Président du Jury du Prix Russophonie créé en 2006 par l’Association France Oural et qui récompense la meilleure traduction du russe vers le français. Bibliographie: • Le Pingouin. Éd. originale Liana Levi, 2000/Seuil points, 2001. • Le Caméléon. Éd. originale Liana Levi, 2001/Seuil Points, 2002. • L’Ami du défunt. Éd. originale Liana Levi, 2002/Seuil points, 2003. • Les Pingouins n’ont jamais froid. Éd. Liana Levi, 2004. • Le Dernier Amour du président. Éd. Liana Levi, 2004.