Livraison France offerte à partir de 80€ d'achat

Livraison France offerte à partir de 80€ d'achat

Lundi 29 Mars à 19h30: rencontre avec Viktor Erofeev et Leonid Yuzefovich

Rencontre avec les écrivains Victor Eroféev et Léonid Yuzéfovitch Victor Erofeev Fils d’un diplomate de haut rang, Victor Erofeev passe une partie de son enfance à l’étranger. Il obtient son diplôme de la faculté de Philologie de l’Université d’Etat de Moscou, avant de faire, en 1973, ses débuts comme spécialiste de la littérature dans le magazine ‘Woprosy Literatury’. Censuré par les soviétiques jusqu’en 1989, il devient l’une des figures les plus controversées de la littérature russe underground avant d’incarner, par son ton provocateur et son ironie incisive, la nouvelle génération d’écrivains de la Perestroïka. Son premier roman, ‘La Belle de Moscou’, a été traduit en quinze langues et salué comme un véritable événement de la fiction post-moderne. Bibliographie: Ce bon Staline, Albin Michel 2005 En 1979, à Moscou, Victor Erofeev participe avec plusieurs autres jeunes dissidents à la publication d’un almanach underground, ‘Metropol’, qui fait scandale. Son père Vladimir, alors ambassadeur auprès de l’ONU à Vienne, reçoit un ultimatum… Le labyrinthe des questions maudites Albin Michel 1992 Parce qu’il a commencé sa carrière d’écrivain comme critique littéraire, Victor Erofeev a mis dans ces essais toute sa passion pour la littérature du XXe siècle. De Dostoïevski et Tolstoï à Brodski et Nabokov, c’est toute la littérature ‘de l’intérieur ‘et de l’exil qu’il aborde en dévoilant cette part de résistance et de liberté inhérente à toute grande œuvre. Il donne également l’occasion aux écrivains russes et français de se répondre dans une lecture qui va sans cesse d’une littérature à l’autre, de Proust à Tolstoï, de Gogol à Flaubert, de Maupassant à Tchekhov. Entre tradition et modernité, Victor Erofeev met en lumière correspondances et filiations, et nous convainc que la littérature traverse toutes les frontières et brave tous les interdits. La belle de Moscou, Albin Michel, 1990 Léonid Yuzéfovitch Auteur d’un ouvrage sur l’étiquette diplomatique dans la Russie tsariste et d’un autre sur le baron von Ungern, ‘Le Baron Ungern Khan des steppes’ ainsi que de quatre polars historiques consacrés à Poutiline, Léonid Youzéfovitch est un écrivain renommé dans son pays. Ses ouvrages sont traduits en italien et en allemand. En 2009, il a reçu le prix Bolchaïa Kniga pour son roman «Журавли и карлики» Bibliographie: Le baron Ungern Khan des steppes, Editions des Syrtes, 2001 Dernier combattant à résister à la vague révolutionnaire rouge, Von Ungern, un général de l’armée blanche, se replie finalement en Mongolie où il fonde son propre royaume qu’il dirige d’une poigne de fer. Ce personnage aux dimensions shakespeariennes instaure un règne de violence et de brutalité, recréant la fameuse horde d’or de Gengis Khan. Le costume d’Arlequin, Noir sur Blanc 2005 Le 25 avril 1871, le prince Ludwig von Arensberg, attaché militaire à l’ambassade d’Autriche, est retrouvé mort chez lui rue Millionnaïa, à Saint-Pétersbourg. Un assassinat qui fait peser sur la Russie la menace d’une crise diplomatique majeure. Chef de la Sûreté pétersbourgeoise, Ivan Dmitrievitch Poutiline est sommé par le tsar de boucler l’enquête au plus vite. Mais dans un climat international tendu, les suspects ne manquent pas. Nombreux sont ceux, Turcs ou Polonais, qui ont intérêt à semer la discorde entre les Empires russe. entrée libre