Livraison France offerte à partir de 80€ d'achat

Présentation du livre Mercredi 28 novembre à 19.30h

« Les caresses de la civilisation » de Tatiana Moldanova Editions Paulsen, 2007. 18 € En présence d’Anne-Victoire Charrin, auteur de la préface, des annexes et des photographies illustrant l’ouvrage En présence de son traducteur D. Samson Normand de Chambourg L’histoire Rien n’est pire qu’un nomade pour un pays totalitaire : il est incontrôlable. Voici comment les Soviétiques s’y sont pris pour mettre fin à cette situation intolérable. Ils ont jeté les hommes dans les camps, ont désarmé les femmes en leur laissant leurs enfants. Ne pouvant plus chasser, il ne leur restait qu’à mourir de faim. L’histoire que raconte Tatiana Moldanova vient de s grand-mère qui apprit par cœur tous les événements de sa vie et lui a récité avant de mourir. L’auteur Née en 1951, Tatiana Moldanova appartient par on mariage au clan des Moldanov, célèbre pour ses chamanes et ses résistants à la soviétisation du pays khanty. Après avoir travaillé comme ingénieur dans une usine de Tioumen, elle regagne très vitre sa région natale afin de participer au renouveau culturel, économique et moral du monde de son enfance. Seront également présentés les ouvrages suivants parus récemment aux mêmes Editions Paulsen , en présence d’Anne Coldéfy-Faucard « L’or des Soviets 1928-1937 » John D. Littlepage Traduction de l’américain par G. Montandon, présenté par A. Coldéfy-Faucard Editions Paulsen, 2007, 25 € Un « Américain bien tranquille3, tel est John D. Littlepage, ingénieur spécialisé dans l’extraction de l’or en Alaska, jusqu’à ce jour de 1927 où un bolchévik haut placé, Alexandre Serebrovski, lui propose de venir en Russie soviétique « monter le Trust de l’or »… « Le pays d’Outre-Passe » Boris Pilniak Traduit du russe par A. Coldéfy-Faucard Editions Paulsen, 2007, 23 € Récit inédit. Né en 1984 sur les bords de la Volga, Boris Pilniak accueille d’abord avec ferveur la révolution. Puis, dans les années trente, il est amené à haïr l’atmosphère conformiste et oppressive qui s’installe en Russie soviétique. Accusé, en 1937, d’espionnage au profit du Japon, il est arrêté et disparaît. Il sera fusillé, semble-t-il, quelques années plus tard dans l’Oural.